vendredi 21 mars 2014

Connard numéro 1

On me dit souvent que mon blog est d'une grande utilité publique, pour les filles de mon âge. Que mon franc parler et mes anecdotes permettent de se sentir moins seule. Je ne remercierai jamais assez toutes ces personnes que je croise, parce que sans elles, mes chevilles n'en seraient pas là. 
En tout cas, ne me remerciez pas les filles, parce que ce que je vais vous raconter, vous permettra, on y croit, de ne pas vivre, non que dis-je, subir, la même chose. Gardez tout de même en tête, que chaque billet de ce blog est écrit avec une pointe d'humour, de cynisme et de paranoïa. Bien souvent, j'extrapole, je déforme, j'étire la réalité, bref un peu de vrai, beaucoup d'imagination. Sauf que parfois, la réalité est bien trop absurde, et là, je crois qu'il est nécessaire d'en discuter, enfin d'en parler, bref voici le monologue...

Un jour, tu sors entre copines dans ton petit QG d'avant-guerre, tu joues au babyfoot, tu jouis de ta liberté, tu charmes, tu t'alcoolises (mais pas trop, parce que sinon tu sais très bien que tu finiras sur le babyfoot), bref t'es de sortie, que ça plaise ou non. Ca a l'air de plaire. Bref, tu rencontres des garçons bien sous tout rapport (toujours le premier soir, parce que sinon la descente aux Enfers c'est pas drôle, la bonne impression, l'excitation de la nouvelle rencontre etc je ne vous apprends rien). Tu fais ta fille, tu fais un peu semblant de ne pas connaître la vie, les garçons sont là pour ça, t'es un peu drôle mais pas trop, tu continues à faire ta fille, tu te laisses embarquer dans un after dans le club d'à côté. Tu rentres sans problème parce qu'ils ont leur entrée, et là ça t'excite d'avantage (il en faut peu je vous assure). Tu danses, tu parles, tu comprends que Connard numéro 1 t'a désigné comme la cible potentielle de la soirée (sauf que dans ta tête, tu te dis que Connard numéro 1 pourrait très bien être l'homme de ta vie, que les deux enfants que vous aurez ensemble s'appelleront Paloma et Alexis, qu'il faudra trouver un appartement entre rue Monge et rue du Cherche Midi, bref ça va vite dans ta tête). Tu fais un peu la fille inaccessible , parce que sinon c'est dans la poche. Bizarrement, la soirée est extraordinaire, tout le monde est beau, tu perds ton téléphone mais c'est pas trop grave, puis le retrouves alors c'est encore mieux. Connard numéro 1 te sort le grand jeu, du type "j'ai vraiment envie qu'on rentre ensemble, j'ai envie de te passer une brosse à dents, j'ai envie que tu sois là demain matin bla bla bla (attendez, je vomis)". Bref, tu tombes dans la gueule du grand méchant loup. Tu te sens exclusive, parce que ça te paraît inimaginable qu'un garçon puisse tenir ce genre de propos à une autre fille (on rit un peu là, ça se passe comment ?).
Les semaines passent. Tout va bien. Il me fait un peu pleurer, mais la vie après tout, c'est pas drôle, si ? (allez, marrons-nous un bon coup). Et puis il te donne rendez-vous. Tu fais la tête, enfin du boudin. Tu réponds pas. Tu réponds. Un truc débile. Et là: "Je suis rentré ma belle, je ne suis pas seul, la meuf m'a fait du rentre dedans au babyfoot. J'ai pas réussi à refuser."

On en parle ? 

5 commentaires:

  1. Je suis un mec. En gros il voulait te baiser, il a fait exactement ce qu'il fallait pour éviter de se prendre la tête ou se vendre: il t'a choisi, il a fait le connard, il t'as fais de belles promesses pour palier à ton besoin d'être rassurée, il se l'est pété un peu en ayant ses entrées ce qui t'as excitées...

    Bref une histoire classique, tu mérites rien d'autres, et j'espère que ce mec va vite passer à autre chose quand il va se rendre compte d'à quelle point tu es à l'air stupide et insipide.

    Bon on moi le mec est probablement un peu jeune, beau, en place donc tu prétendras pas qu'il y a eu viol ou agression, mais ce qui est sûr c'est que ce connard tu l'as mérité.

    RépondreSupprimer
  2. Cher "Augure", merci énormément pour ton commentaire. Heureusement que ce "mec" est fictif et que tu aies su entrevoir à travers ce billet ce besoin hallucinant d'ouvrir ta jolie petite bouche. C'est mignon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te rattrapes, mais je penses pas qu'il soit fictif, à vrai dire là où j'avais pu desceller un mensonge dans certains témoignages d'agression de bloggeuse, là c'est bien trop crédible pour être fakée. Courage en tout cas, le féminisme dans 5 à 10 ans max c'est mort, et les femmes deviendront plus intelligentes donc plus égales et n'auront plus besoin de connards, ni les mecs n'auront besoin d'en être.

      Supprimer
  3. @ Oiseau de mauvaise augure: les femmes, les agressées, les femen, les féministes, mes cheveux, mon clavier, mon âme, te proposent cordialement d'aller te faire défoncer les plumes par Booba qui lui, ne vole pas avec les pigeons.

    @ Charlie qui mérite beaucoup mieux qu'un connard, comme nous toutes, et qui surtout garde humour et classe en toute circonstance, elle. Et n'est ni stupide, ni insipide.

    Gloire à elle.

    RépondreSupprimer