lundi 2 septembre 2013

Quand on cherche à travailler dans la com'

Quand on cherche à travailler dans la com' et qu'on a fait des études théoriques de cinéma, ça devient bizarrement très compliqué. 
Parce qu'une école à 6000€ l'année sous-entend de faire un prêt chez ton banquier et le grand retour chez papa-maman, parce que le loyer parisien tu peux oublier. 
Alors, tu demandes conseil à ton meilleur ami: Internet. Et c'est parti pour des heures et des heures de recherche de formations, de solutions, et va savoir comment, tu te retrouves sur une page dédiée au suicide chez les jeunes de 25 ans. 
Bref, la reconversion, ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple. Surtout quand t'as deux ans de boîte dans le milieu culturel et que tu te retrouves à servir des cafés parce que tu comprends: être multi-fonction est la clé du futur, dixit le big boss. 
Dans ces moments-là, tu penses très fort, la terre explose, mais finalement tu te reprends et tu te dis qu'un jour tu l'auras ta revanche. Sur qui ? Sur les fils à papa, sur ceux qui auront pris le risque de faire un prêt de 20 000€ (parce qu'une école c'est 3 ans, sinon c'est pas marrant, et puis tu comprends l'enseignement ça coûte très cher), sur celles qui auront choisi la fellation pour obtenir leur poste de chargée de communication, bref sur la terre entière, enfin sur Paris, enfin sur les filles à Paris entre 18 et 26 ans parce qu'aujourd'hui tout le monde veut être dans la com'. 
En fait, je suis juste un mouton. Mais un mouton avec une personnalité et du bagou, déconnez-pas.