lundi 25 juin 2012

Charlie et ses copines à Bruxelles

Charlie et ses copines en Belgique, enfin à Bruxelles, ça donne ça.

Depuis que je voyage en bus, soit depuis toujours, je suis en retard. Je suis donc arrivée en retard à Gare du Nord, j'aurais pu louper le Thalys n° 9333, mais non, il a été annoncé avec 40 minutes de retard.
Du coup, c'était cool.

J'ai quand même râlé (les problèmes de train c'est chiant, les problèmes tout court c'est chiant et j'aurais pu finalement éviter de courir telle une folle en furie avec une valise XXL (oui 3 jours, et oui parenthèse entre parenthèse).

Soit mes copines et moi on apparaît comme sympa, soit mes copines et moi on apparaît comme bonne poire. Dans les deux cas, c'est pareil.
En effet, un chauffeur de taxi s'adresse à nous en désignant une vieille dame:
"Bonjour mesdemoiselles, je vois que vous prenez le même train que madame. Ca tombe bien, je suis mal garé, le train est en retard et vous avez l'air sympa !
Voilà madame, restez avec ces demoiselles, elles vous accompagneront jusqu'au train.
Merci, au revoir !"

WTF ?

Je n'ai rien suivi , je ne suis pas sympa, et cette vieille dame elle a l'air vraiment trop étrange. 
(On l'a surnomme maintenant la dame au chapeau de paille, mais ça c'est une autre histoire)

Au bout de 5 minutes de garde, la vieille dame décide d'aller se boire un jus d'orange.
Comme je suis sympa ou bonne poire, je lui propose de garder sa valise.
En principe, se boire un jus d'orange à Gare du Nord ça prend 10 minutes. Là ça a pris 30 minutes. Sauf qu'entre temps, on avait un peu zappé la vieille dame et c'est quand la voie du train a été annoncée qu'on s'est regardées, et on s'est dit: Merde, elle est où la vieille dame ?
Du coup, grosse panique. Enfin ça ressemblait plutôt à ça:
Copine 1: Bon, je vais faire tous les bars de Gare du Nord.
Copine 2: Bon, je vais demander à l'accueil de passer une annonce.
Moi: Ok, je garde les valises, et je regarde dans la sienne pour trouver une pièce d'identité.
Sauf que la dite valise était remplie à ras bord de couches pour bébé, ou peut-être pour personne à problèmes. Bref, aucune trace de son identité.
Copine 1: Bon, elle est nulle part.
Copine 2: Bon, la Sncf en rien à foutre.
Moi: Bon, allez on se casse, le train part dans 5 minutes.
Copine 1 et 2: Non, il faut la retrouver.
Moi: Non, on se casse en week-end à Bruxelles.
Sauf que Copine 1 était déjà repartie à sa recherche.
Au final, la vieille dame était en train de s'acheter pour 80€ de chocolats. WTF ?
Sa carte ne passe pas, la vendeuse reprend tous les chocolats et on l'embarque avec nous. On la refourgue à d'autres personnes dans le train: "Allez bon voyage madame ! Et elle: Mais qui êtes vous mesdemoiselles ?".

On monte dans nos voitures respectives.
Mon ventre criait famine pendant que le passager à côté de moi s'enfilait une 86 et un sandwich XXL.

Arrivées à la Gare de Bruxelles, on se fait insulter de racistes et de crevardes parce qu'on a refusé de rendre un service en échange de 50cents ("la vieille dame" nous hantait encore, légitime).

Au final, Bruxelles c'était cool.
Parce qu'on a déniché un bar proposant 46 sortes de bières.
Parce que je sais parfaitement parler "belge" depuis.
Parce la bière est à 1.80€.
Parce que j'ai vu de supers concerts (Fête de la Musique oblige).

Même si l'ascenseur de l'hôtel a failli rester bloqué,
Même s'il a plu,
Même si j'ai pris 15kgs parce que nos repas étaient uniquement composés de bières-frites-bières-frites etc,
Bruxelles c'était cool.

Par contre, le Manneken Pis géant mangeant une gaufre et se tenant le zizi en fixant chaque touriste, j'ai trouvé ça vraiment déplacé, non en fait c'était drôle.

Sur le trajet du retour, j'étais fatiguée, levée 6h, un truc qui ne m'était pas arrivée depuis le collègue où tu commences à 8H du lundi au samedi. Bref, un chien à la Paris Hilton débarque dans notre voiture.
Il avait une tête bizarre, mais bon. Ca n'a pas empêché toute la voiture de le caresser et de lancer à tout va: "Qu'il est mignon, qu'est-ce que t'es beau mon chien hein !"
Il est devenu en 5 minutes la mascotte du Thalys. 
Jusqu'au moment où une des portes de la voiture s'ouvre. Une dame mixée entre Paris Hilton et Carla Bruni surgit de nulle part (de l'autre voiture) et crie: 
"Sarko ! Allez viens mon Sarko, viens voir maman !"

Gros blanc dans la voiture.

WTF ?

1 commentaire: